Les Abbesses de Gagny - Chelles

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 17 juin 2013

Montguichet - Le Parisien : Gagny veut construire sur le Montguichet

Logo Parisien

C’est une délibération qui fait bondir les associations de protection de l’environnement. Elle sera abordée, ce soir, au conseil municipal de Gagny (Seine-Saint-Denis). La mairie prévoit l’acquisition de près de 7 ha sur l’ancienne friche industrielle, également appelée le Montguichet, un « poumon vert » à cheval entre Gagny, Montfermeil et Chelles.

Montguichet_LeParisien_17062013

Si l’objectif de cette acquisition est flou — « polariser et équilibrer l’urbain » —, la mairie fait valoir qu’il s’inscrit dans le cadre du Schéma directeur d’Ile-de-France (Sdrif 2013) classant le secteur comme un « quartier de gare à densifier ». « Avec la loi Duflot sur le Grand Paris, nous devons intensifier la construction de logements sur Gagny et en ériger 860 par an. Pour les construire, il faut bien des terrains », se défend le maire, Michel Teulet (UMP).

Sauf qu’en l’état, le même Sdrif classe ces 6 ha comme une zone naturelle, donc inconstructible. Ce qui explique le très bon prix (187000 €) obtenu par la mairie auprès du propriétaire, la Safer (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural). « Il y a dans le contrat une clause qui prévoit l’augmentation du prix d’achat si le terrain était rendu constructible », ajoute le maire, précisant que « la révision du plan local d’urbanisme est en cours, tout comme celle du Sdrif ». Sauf que les parcelles concernées, comme l’ensemble du Montguichet, se trouvent sur un terrain sous-miné et traversé par des lignes électriques à haute tension.

Christophe Nedelec, président de l’association les Abbesses de Gagny-Chelles, dont le projet pour le Montguichet a été repris dans sa quasi-intégralité par l’Agence des espaces verts (AEV) est furieux. « Six hectares sur 160, ça n’a pas l’air d’être beaucoup mais les parcelles que veut acquérir la ville de Gagny partent du collège Monod et longent le vieux chemin de Meaux, qui devient le vieux chemin de Paris à Chelles. Si le projet du maire aboutit, il ne restera qu’une bande de terre en zone naturelle. S’il urbanise le long de ce chemin, le Montguichet sera défiguré », prévient-il. Il sera, comme d’autres militants écologistes locaux, devant la mairie de Gagny à 20 heures pour manifester sa désapprobation.

Montguichet_LeParisien_17062013_93

dimanche 7 octobre 2012

IMPORTANT - Chelles / Gagny / Montfermeil : Pour la sauvegarde du Montguichet !!!

Chelles / Gagny / Montfermeil : Pour la sauvegarde du Montguichet !!!

05/10/2012 - Communiqué de presse cosigné par 8 associations de défense de l'environnement

Gagny_26122011_Saint-Pierre_Carriere_01.jpg

La carrière Saint-Pierre - Gagny

Des informations inquiétantes et divergentes nous parviennent sur l’avenir du Montguichet. Initiées par l’AEV (Agence des Espaces Verts d’Ile de France), des études environnementales, paysagères et agricoles sont actuellement en cours. Nous ne sommes pas associés aux travaux sur le volet agricole de l’étude et des interrogations se lèvent sur une possible urbanisation de la partie gabinienne du Montguichet.

Ce haut lieu de la biodiversité, unique dans l'Est parisien, héberge des espaces remarquables, une faune et une flore rares, dont certaines espèces sont protégées au niveau régional et national. D'une surface globale de 160 ha,. Sur la commune de Chelles ce site a fait l'objet de plusieurs classements : une ZNIEFF de type 1 (Zone naturelle d'intérêt écologique floristique et faunistique), d'un ENS (espace naturel sensible) doublé d'un PRIF (périmètre régional d'intervention foncière) et sur Montfermeil, les terrains sont un Espace Boisé Classé.

La protection de ce site est complétée par le Schéma Directeur de la Région Ile de France (SDRIF) de 2008, qui classe les 160 ha en espaces verts et de loisirs non urbanisables, et par le projet de Schéma Régional de Cohérence Ecologique, qui les désigne comme élément d’intérêt majeur pour le fonctionnement de continuités écologiques.

IMG_4776_7_8_tonemapped.jpg

Coteau du Beauzet - Chelles

A ce jour, l'AEV, qui avait l’ambition d’aménager l’ensemble du Montguichet, a réussi, grâce à la création d’un Périmètre d’Intervention Foncière, à se porter acquéreur de 63 hectares sur la commune de Chelles. Elle entend y développer un projet agricole et paysager.

En juillet, un appel d’offre, pour l’acquisition des terrains appartenant à Saint Gobain, a été lancé par la Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural. La commune de Montfermeil a choisi de laisser la priorité à l’AEV, ce qui garantit la conservation de l’Espace Boisé Classé. Côté Gagny, l’AEV, la commune de Gagny et un producteur maraîcher, qui cherche à s’installer depuis plus de trois ans, se sont portés candidats.

La commune de Gagny, dans le cadre de la révision du SDRIF de 2013, aurait demandé le classement de plusieurs hectares en zone à urbaniser. Ce projet de rachat et de construction d’une partie des terrains détruira la zone la plus riche écologiquement.

Situé à moins de 20kms des portes de Paris, le site du Montguichet doit être protégé des risques de destruction de la biodiversité et retrouver pour partie sa destination agricole. La disparition des milieux naturels exceptionnels sur Gagny serait une perte irrémédiable pour l'avenir, une catastrophe écologique considérable et irréversible pour l'équilibre de l'Est parisien.

Devant ces menaces et pour une protection durable du Montguichet, les signataires demandent :

  • le maintien par le conseil régional, dans le SDRIF de 2013, du classement de la totalité des 160ha sur les 3 communes en zone naturelle, espace vert et espace de loisirs ou zone agricole comme dans le SDRIF de 2008 ;
  • le désistement de la commune de Gagny, pour que l'AEV devienne propriétaire de l'intégralité des terrains du Montguichet ;
  • l’abandon de tout projet d’urbanisation ;
  • la valorisation des terrains agricoles par l’AEV, avec une agriculture biologique diversifiée, dans une démarche de circuits courts à destination des communes environnantes.

Les associations signataires du présent communiqué :

Environnement 93

11 allée des sources 93220 Gagny - http://www.environnemeny93.fr

Nature Environnement 77

6 rue Plâtrière 77000 Melun - http://www.environnement 77.fr

Entre Dhuis et Marne

45 rue Raymond Counil 77500 Chelles - http://amap.dhuismarne.free.fr

Les Abbesses Gagny Chelles

67 avenue Paul-De-Kock 93220 Gagny - http://gagny-abbesses.info

ANCA - Les Amis Naturalistes des Coteaux d'Avron

44 avenue des fauvettes 93360 Neuilly Plaisance - http://association.anca.free.fr

Gagny Environnement

18 rue des collines 93220 Gagny - http://gagny-environnement.org

ADERZAC Montfermeil Environnement

68 rue du Docteur Calmette 93370 Montfermeil

Association Riverains Bords de Marne

12 avenue des îles 77500 Chelles - http://lemarneux.over-blog.com/

mercredi 20 juin 2012

Communiqué officiel de l'AEV sur l'Acquisition du Montguichet

L'Agence des espaces verts de la Région Ile-de-France acquiert le Mont-Guichet

Publié le 20/06/2012 à 07:40

Logo AEV

En date du 19 juin 2012, le Conseil d'administration de l'Agence des espaces verts de la Région Ile-de-France (AEV) a habilité son président, Olivier Thomas, à acquérir auprès de la SAFER et de la société PARTIDIS, filiale du groupe SAINT-GOBAIN, une propriété située au nord de la commune de Chelles (77) et au sud de la commune de Montfermeil (93).

L'objectif du Conseil régional et de son Agence des espaces verts est de préserver cet ensemble boisé et naturel de grande qualité, de retrouver un usage agricole des terres menacées par la déprise et d'en faire bénéficier les riverains.

L'acquisition porte sur 63 hectares situés au sein du Périmètre régional d'intervention foncière (PRIF) du Mont-Guichet créé par le Conseil régional et dans le périmètre de l'Espace naturel sensible (ENS) créé par le Conseil général de Seine-et-Marne. Elle est l'aboutissement d'une concertation menée avec la Communauté de communes de Marne-et-Chantereine, les deux communes de situation et les conseils généraux.

Cet espace naturel à dominante agricole et boisée est remarquable à plusieurs titres : sa situation géographique, tout d'abord, au cœur d'une zone très urbanisée, ses paysages vallonnés et bocagers ensuite, qui offrent de très belles vues sur la vallée de la Marne, ses qualités écologiques enfin, qui en font un haut lieu de biodiversité.

Son ouverture prochaine au public correspond aux souhaits des habitants des communes environnantes et des associations locales agissant en faveur de l'environnement.

Le site du Mont-Guichet fait actuellement l'objet d'une étude, commanditée par l'AEV et confiée à la SAFER et la chambre d'agriculture, afin de définir le projet agricole de ce territoire, envisager un aménagement paysager, élaborer un scénario d'ouverture au public et donner les grandes lignes d'une gestion écologique respectueuse de l'environnement. Cette étude, qui tient compte des principes d'aménagement souhaités par la ville de Chelles et du schéma directeur de la communauté d'agglomération, devrait être rendue au début de l'année 2013 et posera les bases d'une charte de territoire.

Par ailleurs, des discussions se poursuivent avec la SAFER et la mairie de Gagny (93) sur le devenir de la propriété PARTIDIS du Mont-Guichet située sur cette commune.

L'AEV protège et aménage les espaces naturels d'Île-de-France.

Outil de la Région, elle imagine et organise le territoire pour que, demain, chaque Francilien vive dans un meilleur environnement. Tous les jours, les agents de l'AEV gèrent les forêts et les sites écologiques pour en préserver toute la richesse et protègent les zones agricoles périurbaines. Et parce que sauvegarder les espaces naturels, c'est l'affaire de tous, l'AEV mène des actions de sensibilisation auprès de ses partenaires et des citoyens.

Pour en savoir plus : http://www.aev-iledefrance.fr

vendredi 27 janvier 2012

Cartes des postales anciennes des carrières de gypse de l'Est Francilien

Voici un extrait de notre collection de cartes postales : une petite sélection de cartes postales anciennes rares des carrières de gypse (plâtre) de l'Est Francilien.

CPA_GAGNY_ELD_039.jpg

Gagny (93) - Carrière de l'Ouest.

CPA_VILLEVAUDE_CLC_006.jpg

Villevaudé (77) - Carrière Lafarge.

CPA_CLAYE_C_004.jpg

Claye (77) - Carrière Letellier.

CPA_GAGNY_ELD_022.jpg

Gagny-Chelles - Carrière Saint-Pierre.

CPA_BAGNOLET_MAR_026.jpg

Bagnolet (93) - Cavage des carrières de plâtre.

CPA_NEUILLYPLAISANCE_BFP_006.jpg

Neuilly-Plaisance (93) - Carrière Lagogué.

CPA_BAGNOLET_VPAP_041.jpg

Bagnolet (93) - Cavage des carrières de plâtre.

CPA_ANNET_ERT_113.jpg

Annet-sur-Marne (77) - Les Vallières.

lundi 31 octobre 2011

Gagny - la mystérieuse carrière de gypse

Voici un reportage photo de la carrière Saint-Pierre de Gagny. Ces photos ont été prises en HDR (High Dynamic Range), nous avons essayé de faire de notre mieux afin de révéler la beauté insolite de ce site.

Gagny_StPierre_31102011_01.jpg

Gagny_StPierre_31102011_06.jpg

Gagny_StPierre_31102011_03.jpg

Gagny_StPierre_31102011_04.jpg

Gagny_StPierre_31102011_02.jpg

Gagny_StPierre_31102011_05.jpg

Gagny_StPierre_31102011_07.jpg

Gagny_StPierre_31102011_08.jpg

Voir l'album sur Google Picasa :

Cavage2

dimanche 23 octobre 2011

Gagny - Carrière Saint-Pierre : L'entrée oubliée

Nous sommes retournés voir l'entrée oubliée des cavages de première masse de la carrière Saint-Pierre de Gagny. Plus d'une demi-heure ont été nécessaire pour réouvrir le sentier qui mène à cette ancienne entrée oubliée, preuve que celle-ci n'a pas été visitée récemment. Compte tenu de son état exceptionnel, nous n'indiquerons pas où celle-ci se trouve. Ainsi nous éviterons peut être les graffitis, les feux de camps ou encore les voitures incendiées.

Ces photos ont été prises en HDR (High Dynamic Range) d'où leurs caractères quelque peu surréalistes. Souvent, les photos parlent plus que de longs discours, vous ne croyez pas.

Lundi c'est promis, nous reparlerons de l'Aqueduc de la Dhuis.

Gagny_StPierre_Cavage_22102011_06.jpg

Gagny_StPierre_Cavage_22102011_04.jpg

Gagny_StPierre_Cavage_22102011_01.jpg

Gagny_StPierre_Cavage_22102011_02.jpg

Gagny_StPierre_Cavage_22102011_03.jpg

Voir l'album sur Google Picasa :

Cavage

vendredi 21 octobre 2011

Gagny - Les cavages de la carrière Saint-Pierre

Voici un reportage photo des cavages de première masse de la carrière Saint-Pierre de Gagny. Ces photos ont été prises en HDR (High Dynamic Range), nous avons essayé de faire de notre mieux afin de révéler la beauté insolite de ce site.

Gagny_StPierre_Cavage_20102011_01.jpg

Gagny_StPierre_Cavage_20102011_02.jpg

Gagny_StPierre_Cavage_20102011_03.jpg

Gagny_StPierre_Cavage_20102011_04.jpg

Gagny_StPierre_Cavage_20102011_07.jpg

Gagny_StPierre_Cavage_20102011_05.jpg

Gagny_StPierre_Cavage_20102011_08.jpg

Gagny_StPierre_Cavage_20102011_06.jpg

Voir l'album sur Google Picasa :

Cavage

samedi 1 janvier 2011

Bonne et heureuse année 2011

Chers membres, chers lecteurs, nous vous souhaitons une bonne et heureuse année 2011. Afin de refermer la page de l'année écoulée, nous vous proposons une rétrospective de cette dernière.

GagnyStPierre_09122010_Entree1ereMasse_01.jpg

Il y a des observations naturalistes qui furent pour nous de grands moments d'émotions : la couleuvre à collier et des tritons palmés dans les fontis en eau de la carrière Saint-Pierre, des Jacynthes Romaines en fleur sur les coteaux du Beauzet ou encore les orchis à 2 feuilles dans la "Prairie aux ophrys".

natrix_natrix_27042010_1.jpg

Gagny - 27/04/2010 - Couleuvre à collier (Natrix Natrix).

Bellevalia_Romana_3.jpg

Chelles - 10/04/2010 : Jacynthe Romaine (Bellevalia Romana).

Il y a des événements qui nous ont particulièrement indigné comme les apports de déchets massifs, la vision d'un aménagement possible par une architecte d'intérieur bien pensante ou le drame des conditions de vie des roms dans la carrière Saint-Pierre. 

gagny_decharge_1.jpg

Gagny - Saint-Pierre - 25/01/2010 : Apport de déchets massifs à l'aide d'engins lourds.

Cette année passée, vous avez été très nombreux à venir à nos visites naturalistes dans la carrière Saint-Pierre et les coteaux du Beauzet ou Montguichet. Soyez en sûr, l'année 2011 aura elle aussi un agenda chargé.

Visiteurs_15052010.jpg

L'un des moments forts de l'année fut l'abandon "dramatique" du projet de préservation des coteaux du Beauzet ou montguichet par le groupe Saint-Gobain et la fondation Placoplatre.

A l'initiative de ce projet, nous avons donc décidé de reprendre le destin de ce haut lieu de la biodiversité de l'est francilien aux mains de ceux qui s'en sont sciemment détournés. 

La-Marne_03112010_bondecolos_03

L'année 2011 sera donc celle de la préservation de ce site exceptionnel avec l'appui du collectif de défense que nous avons crée pour l'occasion avec les forces vives de la communauté d'agglomération de Marne et Chantereine.

La fin de l'année fut également couronnée du succès devant les tribunaux pour empêcher la destruction d'une des pelouses calcaro-marneuses de la carrière Saint-Pierre par la municipalité de Gagny

Au regard de nos actions à venir, nous avons donc décidé de changer nos statuts afin de devenir une véritable association de protection de l'environnement. Toutefois, nous ne manquerons pas de continuer à suivre l'actualité et à conter le passé du quartier des abbesses.

Nous comptons plus que jamais sur votre soutien en 2011 afin de nous aider à préserver les richesses naturelles de l'est francilien.

Chelles_Montguichet_Pano2010.jpg

Meilleurs voeux et tous nos souhaits de bonheur en cette nouvelle année qui commence.

Cordialement,

Christophe Nédélec Président des "Abbesses de Gagny-Chelles"

jeudi 9 décembre 2010

La carrière Saint-Pierre de Gagny-Chelles sous la neige

Sous 15 centimètres de neige, ce jeudi, la carrière Saint-Pierre méritait bien une petite visite.

GagnyStPierre_09122010_Entree1ereMasse_02.jpg

GagnyStPierre_09122010_Entree1ereMasse_01.jpg

09/12/2010 : Entrée des galeries de première masse.

GagnyStPierre_09122010_Forage_01.jpg

GagnyStPierre_09122010_Forage_02.jpg

09/12/2010 : Il y a des organismes qui semblent s'inquiéter de l'instabilité des sols et de la présence de galeries de seconde masse inconnues. Pour cela, il n'y a rien de tel que la réalisation de forages pour essayer de comprendre, n'est ce pas!!!

GagnyStPierre_09122010_VueSurBeauzet_01.jpg

09/12/2010 : Un beau panorama enneigé de la côte Montguichet.

GagnyStPierre_09122010_Eglantiers.jpg

GagnyStPierre_09122010_Eglantiers-Recolte.jpg

09/12/2010 : Après ces belles gelées, les fruits des églantiers sont mûrs (Rosa Canina), une belle récolte s'est imposée afin de réaliser quelques sympathiques recettes :

vendredi 10 septembre 2010

Biomimétisme urbain : Le projet de parc dans la carrière Saint-Pierre présenté au Forum des associations : le 11 et 12/09/2010.

Biomimétisme et urbanité – Un parc naturel éducatif au cœur du Grand Paris.

16_vuegenerale2ter

Vue générale

Ce projet "théorique" a été réalisé par Marion Montagné dans le cadre de l'obtention de son Diplôme d'Architecture Intérieure et Design (ESAG - supérieure de design, d'art graphique et d’architecture intérieur). Son diplôme a été obtenu brillamment avec la mention très bien.

Ce projet, localisé dans la ZNIEFF de la carrière Saint-Pierre de Gagny, sera (a été) présenté aux gabiniens, sur le stand de Gagny Environnement lors du forum des associations de la ville de Gagny en date du 11 et 12 septembre 2010.

Selon les propos de l'auteur :

Le projet propose de découvrir grâce à un parcours nature interactif toutes les richesses animales, végétales et même minérales d’un site situé en pleine banlieue parisienne: les anciennes carrières de gypse de Gagny. L’itinéraire nous emmène strate par strate, au cœur du monde naturel, du milieu arboricole au monde sous-terrain, pour passer de l’échelle macroscopique à l’échelle microscopique. Il est ponctué d’espaces d’observation ludiques permettant d’apprécier à la fois la faune, la flore et les paysages étonnants du site. Toute la réflexion est basée sur l’interprétation des modèles naturels : comment l’architecture peut-elle se fondre dans son environnement et devenir la base d’une vie animale et végétale ?

Voir le lien suivant pour plus de détails : http://www.marion-montagne.fr/projets/biomimetisme/

16_zone1

Dans les arbres.

16_zone2interieur

Au sol.

16_zone3interieur

Sous sol.

16_zone1falaise

Le long des fronts de taille.

L'avis des Abbesses de Gagny-Chelles sur ce projet :

bandeauthese.jpg

  • La nature et les milieux naturels, ne sont pas des espaces verts au service de l'humain. La nature sauvage a surtout besoin d'être protégée de nous et quelque fois gérée pour la purger des excès et des déséquilibres induites par nos activités. La nature n'a besoin ni d'architectes, ni de paysagistes. Les milieux naturels n'ont pas besoin d'être embellie selon des concepts humains, il y a suffisamment d'espaces verts ou autres parcs communaux pour ce genre de travestissement du vivant (et cela de surcroit, dans notre région déjà si fortement urbanisée où les milieux naturels sont rares).
  • Ce projet propose des structures aériennes, souterraines, suspendus, encastrées et cela au sein même de milieux naturels fragiles comportant des espèces rares et ou menacées. Ces aménagements, même construit en matériaux "biodégradables ou recyclables", même en affirmant s'inspirer de la nature, sont contraires à la gestion des milieux naturels à laquelle nous aspirons. Ils sont une pure dénaturation de l'authenticité du site, nous osons même dire une atteinte flagrante à la naturalité du site. Les structures en parasols proposées sont mêmes particulièrement alarmantes. Nous sommes donc très réservés sur l'impact écologique de ce projet sur les biotopes de la carrière Saint-Pierre. Une question s'impose qu'apportent ces architectures à la nature ? La réponse est simple : moins que rien.
  • Même si celui-ci est théorique (des structures perchées sur des zones sujettes aux mouvements de terrains semblent peu envisageables), ce projet pose les bases d'un parc dont l'essence même du concept est contraire au respect de ce haut lieu de la biodiversité de l'Est Parisien. Ce n'est pas un projet au service de la nature ou naturaliste mais un projet d'Architecture dans une Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique de type 1. Ce projet n'est pas au service du site, il l'utilise, il l'exploite. Nous réalisons, sur ce secteur, chaque année, des visites naturalistes et nous n'avons aucunement besoin d'artifices et autres aménagements pour sensibiliser nos visiteurs. Ces aménagements sont donc nuisibles à la nature et possèdent un intérêt très limité voire inexistant pour le développement d'activités pédagogiques.

Pour résumer, nous estimons que la Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique de Gagny-Chelles doit être préservée dans sa totalité et cela sans dénaturation ou autres aménagements. Il y a des hectares hors ZNIEFF dans la carrière Saint-Pierre sur lesquelles des activités humaines "dite de loisirs" peuvent éventuellement être discutées mais le respect de la naturalité du site doit rester un axe fondamental.

Dans la mesure que ce projet est présenté aux gabiniens, nous nous devions de nous exprimer sur celui-ci.

samedi 3 octobre 2009

Carte postale rare du château du Chesnay datée de 1906 (Gagny)

cpa_chesnet_castle_w.jpg

Pour retrouver nos articles en ligne sur l'histoire du Chesnay: Histoire du Quartier du Chesnay de Gagny-Chelles

jeudi 9 juillet 2009

Le Roman du Domaine du Chesnay

CPA - Le château du Chesnay vu du canal (couleur)

Le château du Chesnay vu de son canal au début du XXième siècle.

Cette revue de 24 pages au format A4 est disponible au tarif de 10€. Elle est le résultat d'une année de recherche sur l'histoire du Domaine du Chesnay de Gagny-Chelles.

Pour retrouver nos articles en ligne sur l'histoire de ce domaine : Histoire du Quartier du Chesnay de Gagny-Chelles

Le roman du Chesnay Preview

Pour une remise en mains propres, vous pouvez nous adresser un message.

Nous avons 1 point de vente pour la revue :

Le Fleuriste du Chesnay : Fournier Hervé

  • 16 rue de la Haute Carrière 93220 Gagny
  • Tél : 01 43 09 29 18

--> Bon de commande pour la revue : Le Roman du Domaine du Chesnay

cpa_chateau_chesnay_SHRA_01.jpg

Le château du Chesnay au début du XXième siècle.

mercredi 8 juillet 2009

2 cartes postales rares du quartier du Chesnay de Gagny

cpa_chesnay_rue_horloge.jpg

La rue de l'horloge dans les années 30...la ferme et le château, la maison au fond existe encore à ce jour.

cpa du canal du chesnay

Le pont de canal du Chesnay au niveau de l'avenue Ronsard en 1930.

cpa du canal du chesnay closeup

Zoom de la carte postale, nous n'avons toujours pas réussi à déchiffrer le contenant de l'Avis. Si vous y arrivez, n'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-).

Pour en savoir plus sur l'histoire du Canal du Chesnay, veuillez lire l'article suivant : La vie et la mort du Canal du Chesnay (Gagny)

mardi 7 juillet 2009

Carrière Saint-Pierre de Gagny : Nos observations naturalistes du mois de Juillet 2009 1/3

Profitant des jours de beaux temps, nous nous sommes souvent baladés dans la carrière Saint-Pierre de Gagny-Chelles pendant le mois de juillet. Voici donc les observations naturalistes les plus importantes que nous avons réalisées.

Papillons Demi-Deuil (Melanargia galathea Linnaeus 1758) :

Ce papillon de la famille des Nymphalidae, pourtant si abondant autrefois est devenu rare en région Ile de France. Au point que sa présence est déterminante dans le classement des Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique dans notre région (ZNIEFF). On dit qu'il est le pollinisateur des Orchis Pyramidal (voir plus loin). Ils volent par centaines dans la carrière en ce mois de Juin-Juillet.

Le demi-deuil (Melanargia galathea Linnaeus 1758)

Le demi-deuil (Melanargia galathea Linnaeus 1758)

Argus (Lysandra bellargus) :

Azuré bleu céleste ou Le bel Argus est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae. Il apprécie comme le papillon Demi-Deuil, les prairies et les milieux ouverts comme la steppe de carrière Saint-Pierre.

Argus - Lysandra bellargus

Orchis Pyramidal (Anacamptis pyramidalis) :

Cette orchidée sauvage des prairies sèches et ensoleillées a été bien représentée dans la carrière cette année. Nous avons même découvert une station de 50 pieds dans un périmètre de 10m2 à la lisière de Gagny-Chelles (Une vision furtive du Paradis). Un total de 4 stations ont été découverts (Pelouse au dessus du petit vallon, en haut de la grande pente, et 2 stations en limites de gagny-chelles sur la steppe de remblais).

Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis)

Oprhys Abeille (Ophrys apifera) :

Cette orchidée sauvage qui affectionne beaucoup les sols chauds secs et bien ensoleillés a également été bien observée sur la carrière avec une soixantaine de pieds répartis sur toute la carrière.

Ophrys abeille (Ophrys apifera).

Orchis Bouc (Himantoglossum hircinum) :

La station de cette orchidée qui respire l'étable, a été découverte l'année dernière. Depuis, elle semble avoir pris de l'ampleur avec une trentaine de pieds. Nous sommes loin des milliers de pieds du plateau d'Avron mais c'est un signe très encourageant.

Orchis bouc (Himantoglossum hircinum)

lundi 6 avril 2009

L'opération de nettoyage de la carrière Saint-Pierre du 04 Avril 2009.

Le samedi 4 Avril au Matin, la Municipalité de Gagny, au travers de son service de l'Environnement et du Cadre de vie, a organisé une "Opération de Nettoyage de Printemps" dans la carrière de l'Est ou Saint-Pierre.

Nous sommes donc venus avec 10 participants. La zone choisie était une parcelle de la carrière localisée dans le prolongement de la rue Jean Bouin sous les fenêtres des bâtiments. Compte tenu du nombre limité de participants, le quartier des Abbesses était donc et de loin celui qui était le plus représenté sur une quinzaine de personnes présentes en plus des services techniques de la commune. On a raconté qu'il y a avait seulement un participant en provenance de la cité Jean Bouin.

Le bois de remblais était jonché par les ordures infâmes jetées depuis les fenêtres des riverains (Genre restes de nourriture McDonaldizés, couche-culottes, vêtements, papier Wc, sacs d'ordures ménagères en état de décomposition avancée, jouets divers etc.). Il y avait encore des sacs d'ordures fraichement jetés qui pendaient encore aux branches des arbres. Au final, 9 bennes auront été remplies des déchets jetés des fenêtres des immeubles. Il apparaît évident que dans quelques mois la situation sera la même tant le non respect de l'environnement de certains riverains est affligeant. Il y avait des riverains amusés qui nous observaient depuis leurs fenêtres. Une opération de communication et de sensibilisation auprès des riverains semble absolument nécessaire.

Après 2 heures à nettoyer, trois d'entre nous (dont votre aimable serviteur), conscients de l'inutilité de cette action, se sont donc échappés pour aller nettoyer le site du petit vallon qui a bien souffert après l'édification d'un campement sauvage, il y a 10 jours. Le petit Vallon est le site le plus pédagogique de la carrière Saint-Pierre avec ses pelouses calcaro-marneuses qui abritent plantes et insectes rares et/ou protégés.

Après un travail intense en petit comité, nous avons donc gommé toutes les traces du campement sauvage et commencé à retirer les déchets du fond du vallon (débris automobiles, tôles et métal rouillé etc.).

Nettoyage Petit Vallon

Les arbres et les branches coupés et ou arrachés par les campeurs ont été mis en tas à coté de l'ancien baraquement de Poliet et Chausson.

Nettoyage Petit Vallon

Il reste beaucoup de travail à réaliser dans cette zone. Nous vous tiendrons informés lorsqu'une date sera fixée pour une finalisation du nettoyage de ce site majeur pour le patrimoine naturel de la ville et de la région. En effet, Monsieur Müller en sa qualité de directeur du Service municipal de l'Environnement et du Cadre de vie, nous a dit qu'il nous mettrait des bennes à ordures à disposition à une date convenue entre nous.

Nettoyage Petit Vallon

Nous voulions remercier toutes les personnes qui à notre appel sont venus participer à cette opération de nettoyage organisée par la municipalité de Gagny. Beaucoup d'entre vous sont revenus dégoutés de cette expérience. En effet, le secteur de nettoyage choisi, présentait un intérêt écologique relativement faible et la nature infâme des déchets ramassés en provenance des fenêtres des riverains, nous ont tous laissés un arrière goût d'inutilité et la pleine et entière compréhension du dur métier d'éboueur. En effet, il est fort probable que la zone nettoyée sera dans le même état d'ici à quelques mois.

Nous espérons que vous aurez retrouvé du courage pour nous accompagner pour finaliser le nettoyage et l'entretien du petit Vallon qui, lui, présente un intérêt bien supérieur au prolongement de la rue Jean Bouin nettoyé ce 4 Avril.

- page 1 de 2