Ils ont installé d’étonnantes ruches troncs à Gagny

C.G. | 15 Avril 2015, 20h24 | MAJ : 15 Avril 2015, 20h24

IMG_1629.jpg

Gagny, dimanche. Retour aux traditions pour des passionnés qui ont choisi d’installer dix ruches tronc, recouvertes de lauzes, selon des techniques ancestrales. (DR)

« Il faut voir à quel point c’est beau », résume Christophe Nédélec. Cet apiculteur qui réside à Gagny s’est lancé avec un groupe de passionnés dans la réalisation d’un rucher cévenole, en utilisant des techniques ancestrales. Dix ruches conçues dans des troncs de châtaigniers évidés et recouvertes de dalles en lauzes ont été installées dimanche dans les anciennes carrières toutes proches de Gagny.

La clairière choisie qui a abrité un temps un campement rom a dû d’abord être nettoyée.

LeParisien_15042015_Rucher_Tronc.JPG

Le projet original qui a pris tournure l’an passé a reçu le soutien de l’Agence des espaces verts d’Ile-de-France. « Les troncs d’arbre creux sont l’habitat naturel de l’abeille », précise Christophe Nédélec dont l’objectif est désormais de récupérer des essaims d’abeilles sauvages sur le secteur. « On fera peu de miel, probablement autour de cinq à dix kilos par ruche, alors qu’en moyenne, c’est 20 à 30 kg, poursuit l’apiculteur. Mais justement, ce que l’on cherche, c’est le contraire de la productivité. Ce projet est un symbole. »

Le passionné a passé deux jours sur chacun des troncs, pour les évider. « J’ai été obligé de chiner des outils anciens, notamment des gouges en acierd’une soixantaine de centimètres », raconte Christophe Nédélec. Les lauzes -un chargement de 1 200 kg !- sont arrivées la semaine dernière à Gagny, en provenance de Lozère. Une belle aventure.