Suite à notre article : La mairie de Gagny convaincue par la justice de polluer le Montguichet, et la parution d'un article dans la presse sur cette affaire : Décharge sauvage dans une Zone Naturelle : le maire de Gagny persiste et signe, le sujet ne cesse d'agiter les esprits.

Ainsi, en date du 17 septembre 2013, Eva Joly, députée européenne d'Ile de France et ancienne candidate à l’élection présidentielle, a jugé utile de diffuser un communiqué de presse lié à cette affaire.

eva_joly_montguichet_01.JPG

eva_joly_montguichet_02.JPG

Eva Joly avec hullnudd

24/02/2011 - Eva Joly en visite dans les anciennes carrières de Gagny-Chelles

Gagny : la justice reconnaît l’illégalité de la décharge.

Eva Joly, députée européenne d'Ile de France, interpellée par les associatifs et militants écologistes de Gagny, souhaite apporter son soutien à leur combat :

En février 2011, je me rendais à Gagny (93) pour la première fois. Sous la pluie et dans la boue, je découvrais le site de la carrière Saint-Pierre, transformé depuis des années en déchetterie à ciel ouvert.

La justice a reconnu ces faits et souligné que de manière constante et par solution de facilité des objets volumineux étaient déposés en nombre sur ce terrain, non habilité à cet effet.

Déjà à l'époque, j'avais salué le travail incroyable effectué par les associations locales de défense de l'environnement qui n'avaient cessé d'alerter et d'agir pour préserver cette zone naturelle classée d'intérêt écologique floristique et faunistique.

La décision de justice, ayant reconnue la validité des propos tenus par les associations locales, doit être suivie d'effets. Tout d'abord, la zone doit être définitivement réhabilitée. Mais plus encore, il est nécessaire de questionner les faits et les responsabilités qui ont conduit à une pollution "de facilité".

La question de la gestion des déchets et celle de la protection des territoires sont parmi les principaux enjeux qui doivent animer la campagne des élections municipales. Les inégalités de traitement et la multiplication des abus appellent une reprise en main par les citoyens de leur territoire.

Pour le dire simplement, les habitants de Gagny méritent mieux que ça.

Eva Joly