Nous vous annoncions en début d'année la volonté de l'Agence des Espaces Verts d'Ile de France de s'emparer du Montguichet sur les communes de Chelles, Montfermeil et Gagny :

La région Ile de France s'empare des anciennes carrières de Gagny, Chelles et Montfermeil

IMG_5099_100_101_tonemapped.jpg

Panorama du Montguichet depuis l'ancienne carrière du Beauzet à Chelles.

Mardi 19 Juin 2012, l'AEV a fait paraitre un communiqué de presse qui officialise l'acquisition de 63 hectares du Montguichet sur les communes de Chelles et de Montfermeil.

Nous nous réjouissons de cette acquisition qui est conforme au projet que nous avons élaboré et fait valider par la présidence de la région Ile de France depuis maintenant plus de 3 ans.

Abbesses_projet-beauzet_small-v7.jpg

Il semble que les négociations des parcelles sur la commune de Gagny n'ont pas encore pu aboutir.

Est ce un mauvais présage pour l'avenir de la Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique du côté Gabinien ? Dans le cas d'un échec des négociations, la municipalité de Gagny peut elle devenir propriétaire de la CARRIÈRE SAINT-PIERRE ?

*Il est à noter que la commune de Chelles est également en négociations auprès de Saint-Gobain pour acquérir l'ancienne carrière du SEMPIN.

L'Avenir saura, bien assez tôt, nous le dire !!!

Dans l'attente, voici l'Article paru dans le journal METRO en date du 21/06/2012.

terres-agricoles.jpeg

L'Ile-de-France perd chaque année 1.600 hectares sous la pression urbaine. Photo : Hemis/AFP

La Région rachète bois et terres agricoles

L'Agence des espaces verts d'Ile-de-France a racheté mardi le Mont-Guichet, terre de 63 hectares à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) et Chelles (Seine-et-Marne). Chaque année, 300 hectares sont ainsi préservés de l'urbanisation.

ENVIRONNEMENT – C'est un petit bois accolé à deux propriétés agricoles en jachère, face à Chelles, commune de 53.000 habitants. Depuis mardi, l'Agence régionale des espaces verts (AEV) est l'heureux propriétaire du Mont-Guichet, terrain de 63 hectares à cheval sur la Seine-et-Marne et la Seine-Saint-Denis. Elle devrait acquérir prochainement vingt hectares supplémentaires à proximité. Il lui aura fallu douze ans pour récupérer cette parcelle, propriété jusqu'ici de Partidis, filiale du géant Saint-Gobain, qui a renoncé à y exploiter le gypse.

Des promeneurs et des agriculteurs

"C'est une acquisition significative, se félicite Christian Dubreuil, directeur général de l'AEV. En général, nous devons négocier les terrains morceau par morceau." L'agence y voit un coup double. D'abord, elle pourra protéger la trentaine d'hectares boisés qui abritent quelques espèces végétales et d'oiseaux protégés et l'aménager pour accueillir les promeneurs et les cyclistes.

Ensuite, elle compte reprendre les deux propriétés agricoles en jachère pour les confier à de jeunes agriculteurs. "Bio ou pas, on verra, précise Christian Dubreuil, qui va d'abord demander une étude sur le nouveau site régional. Il y a probablement une possibilité de circuit court au profit des habitants de Chelles."

Terres à protéger

Selon un récent rapport du Conseil économique et social régional, l'Ile-de-France perd chaque année 1.600 hectares sous la pression urbaine. La Région a délimité près de 3.000 hectares de terres agricoles à protéger à proximité des villes. "L'Agence gère près de 13.300 hectares de forêts et de terres agricoles et acquiert chaque année 300 hectares", indique le directeur général de l'AEV.

Grâce à ses sous-sols de gypse instables, le Mont-Guichet était protégé de toute urbanisation. Mais ailleurs en Ile-de-France, "il y a une pression foncière très importante". Parmi les sauvetages récents, la Région compte des terres agricoles à Coubron (Seine-Saint-Denis) et à Courtry (Seine-et-Marne), et un bois de 43 hectares autour de l'hôpital de Verneuil-Les-Mureaux (Yvelines).

Metro_21062012_Montguichet_AEV.jpg