Nous avons l'honneur et le privilège de vous annoncer que l'Agence des Espaces Verts d'Ile de France finalise son acquisition des anciennes carrières des communes de Gagny, Chelles et Montfermeil.

Ainsi, la Zone Naturelle d'Intérêt Écologique Floristique et Faunistique (ZNIEFF) de la Carrière Saint-Pierre et des coteaux du Beauzet ou du Montguichet est cours d’acquisition dans sa quasi-intégralité sur les communes de Gagny, Chelles et Montfermeil et cela pour un total compris entre 120 à 130 Ha.

Les menaces qui pesaient sur ce site exceptionnel sont désormais écartées (Urbanisation, Exploitation des sous-sols, chasse intensive, destruction des milieux, Pollution et apports de déchets, etc.).

Gagny_26122011_Saint-Pierre_Carriere_04.jpg

La côte Montguichet des communes de Gagny, Chelles et Montfermeil

Ceci est notre combat prioritaire depuis maintenant 5 ans. Après des années de luttes incessantes et d'actions pour sensibiliser les citoyens et les élus locaux, départementaux et régionaux du bien fondé de valoriser ce plus haut lieu de la biodiversité de l'Est Parisien, nos efforts sont enfin récompensés.

Le projet que nous avions élaboré en accord avec la commune de Chelles et la Région Ile de France va être mis en œuvre. Ainsi, sous l'impulsion de la Région, l'Agence des Espaces Verts d'Ile de France travaille déjà à la reprise du projet que nous portons au travers du collectif "Les Amis du Montguichet" depuis maintenant 2ans et demi. Ainsi, ils entendent ainsi reprendre notre projet qui avait été personnellement soutenu par la présidence de la Région.

Abbesses_projet-beauzet_small-v7.jpg

Le projet était élaboré en trois phases :

  1. La première étape consiste à intervenir rapidement pour entretenir les milieux ouverts et empêcher la disparition d’espèces rares et ou protégées au niveau régional et national.
  2. La seconde étape pose les bases de la gestion durable d’un des plus haut lieu de la biodiversité de la côte, à savoir la carrière de gypse du Beauzet. Une gestion naturaliste qui permet la mise en place d’activités pédagogiques.
  3. La troisième étape consiste à libérer 10 à 20 hectares du bail agricole pour favoriser l’agriculture biologique et patrimoniale de la région (vignoble, maintien de l’agriculture paysanne, vergers et culture céréalière).

le projet complet en PDF : Abbesses_projet-beauzet_small-v7.pdf

Fin 2010, ce projet avait été dégagé par Saint-Gobain et la Fondation Placoplatre pour d'obscures problèmes juridiques. On apprendra plus tard que la société Placoplatre étudiait en réalité la possibilité d'exploiter le gypse sur la côte Montguichet au travers d'une méthode de liquéfaction du gypse à grand renfort d'eau et d'un système sophistiqué de pompage.

03/11/2010 - Article du journal - La Marne - : Réserve naturelle du Montguichet - Les écologistes s’insurgent contre l’abandon du projet

Nos efforts incessants n'ont donc pas été vain. Ces années à construire et à soutenir un projet de protection et de valorisation de ce site exceptionnel, ces années à l'entretenir, à le dépolluer, à lutter contre les incivilité et la chasse, ces années à sensibiliser et à faire des inventaires faunes flore en toute saison et pas tous les temps, ont porté leurs fruits.

100224-Eva-Joly-Chelles-DM-_152_.jpg

24/02/2011 - La venue d'Eva Joly dans les carrières de Chelles - Gagny

De part nos connaissances pointues du suite, l'heure de la réalisation a commencé et nous ferons ce qui est nécessaire et indispensable afin de collaborer avec l'Agence des Espaces Verts afin de les aider dans la mise en œuvre de ce projet qu'ils ont repris à leur charge.

Ainsi depuis le 17 Novembre 2011, l'AEV a fait paraitre l'appel d'offre suivant. Celui-ci dans ses caractéristiques principales est conforme avec notre projet :

Étude pour l'aménagement agricole, écologique et paysager du Montguichet : L'agence des espaces verts souhaite développer un projet agricole, écologique et paysager sur les espaces naturels situés au croisement des communes de Chelles, Gagny et Montfermeil au lieu dit Montguichet.

Les objectifs de l'AEV sont de préserver les espaces forestiers et agricoles de ce territoire par une maîtrise foncière publique. Il s'agit à terme de maintenir et renforcer le rôle multifonctionnel joué par cet espace naturel périurbain en :

  • garantissant sa fonction économique par le maintien d'une activité agricole viable,
  • favorisant sa fonction sociale par le maintien de paysages de qualité accessibles au public,
  • préservant sa fonction environnementale par des pratiques d'entretien des habitats naturels favorables à la biodiversité.

Dans cette optique, l'étude à réaliser devra répondre aux quatre objectifs suivants :

  1. Définir le ou les types d'agriculture les plus adaptés au territoire et les modalités de leur mise en œuvre,
  2. Proposer un schéma d'aménagement permettant de valoriser les qualités paysagères du site et de le rendre accessible au public tout en prenant en compte sa fonction productive
  3. Améliorer les connaissances naturalistes et donner les grandes lignes de la gestion à mettre en place pour favoriser l'expression de la biodiversité
  4. Faire partager la vision d'aménagement du territoire avec les partenaires locaux