Malgré la présence de nombreux élus et conseillers généraux de tous bords politiques lors de notre manifestation de Samedi dernier, une marche pour la sauvegarde de la Dhuis qui a attiré plus de 900 personnes à Villevaudè, le Conseil Général de Seine et Marne a accouché Vendredi matin d'une souris.

IMG_9587.JPG

Notre aqueduc de la Dhuis

Des représentants d'associations du collectif "Sauvons la Dhuis" ont assisté au conseil en date du 25/11/2011. Ils ont pu par eux même assister à l'accouchement.

Malgré un projet de motion présentée par par les conseillers Arnaud de Belenet et Sinclair Vouriot, au nom du Groupe Union pour la Seine-et-Marne et le vote de motions courageuses à l'unanimité des conseils municipaux de Courtry, Chelles, Carnetin, Lognes et Villeparisis, la présidence du CG77 a décidé de vider la motion proposée de toute sa substantifique moelle.

Mr Jean Dey (Europe Ecologie Les Verts), en sa qualité de premier Vice-Président en charge de l'Environnement, Vincent Eblé (PS) en tant que Président du CG77 et Michèle Pélabère (PS) conseillère du Canton de Claye-Souilly, se sont attachés à refuser de s'opposer clairement à la cession de l'acqueduc de la Dhuis aux industriels du Plâtre.

Pire encore, ils ont osé laisser possible l'interprétation d'une acceptation à terme de la vente et retirer de mentionner les deux Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique (ZNIEFF) de classe 1, dénommée « Les Fossés Malore » et 2, dénommée « Allée de la Marne de Coupvray à Pomponne ».

Était-ce lié à la visite de François Hollande de l'Usine Placoplâtre de Vaujours planifiée secrètement pour le Lundi 28 Novembre suivant ?

Villevaude_30102011_Lafarge_01.jpg

Vision d'horreur d'une carrière à ciel ouvert ou l'avenir promis à la butte de l'Aulnay si la vente des parcelles de l'acqueduc de la Dhuis est accordé à BP Placoplatre.

Nous le savons tous et la présidence du CG77 la première, que le nerf du conflit est la maitrise foncière de la Dhuis.

C'est une motion vide de sens pondue uniquement pour sauver les apparences et soutenir une position de façade. Le CG77 persiste et signe.

Une motion totalement irresponsable et possiblement très lourde de conséquences pour l'avenir de la trame verte de l'Est Francilien

Et dire que Mr Dey a eu l'audace de s'inviter à la manifestation du 19 Novembre dernier.

Mr Dey qui gère également la Maison de L'Environnement 77 ou Seine et Marne Environnement partenaire de ces mêmes industriels du Plâtre (http://www.unicem.fr) est resté inflexible, bien droit dans ses bottes.

Dans cette affaire, nous sommes donc bien au cœur de la réalité de l'engagement du CG77 pour la qualité de vie des Seine-et-Marnais.

Le 77 est le département où fleurissent les décharges, où les carrières rongent les sols, où les zones naturelles sont bafouées, où les trames vertes sont condamnées pour des poignées d'€.

Le 77 ou le territoire sacrifié de l'ile de France.

Voici donc les 2 motions, celle qui a été écartée et celle qui a été imposée par la présidence du CG77.


  • Motion présentée par par les conseillers Arnaud de Belenet et Sinclair Vouriot (Cliquer sur l'image) :

Dhuis_Motion_Belenet_25112011_02.jpg

  • Motion proposée par la présidence et retenue par le CG77 (Cliquer sur l'image) :

Motion_CG77_25112011.jpg