Pour comprendre l'avenir que certains réservent à l'aqueduc de la Dhuis (sur Le Pin, Villevaudé, Claye-Souilly et Annet-sur-Marne) voici quelques photos d'une carrière de gypse à ciel ouvert en cours d'exploitation.

Ces photos valent mieux qu'un grand discours :

Villevaude_30102011_Lafarge_03.jpg

Villevaude_30102011_Lafarge_02.jpg

Villevaude_30102011_Lafarge_04.jpg

Villevaude_30102011_Lafarge_01.jpg

Villevaude_30102011_Lafarge_07.jpg

Vue panoramique d'une carrière à ciel ouvert :

Villevaude_Lafarge_30102011_Panoramique.jpg

Comme nous vous l'avons annoncé dans notre article - Main basse sur l'aqueduc de la Dhuis, ce dernier est gravement menacé par la volonté d'un industriel (BP Placo - Saint-Gobain) de le racheter à la Mairie de Paris pour réaliser une carrière à ciel ouvert sur son emprise.

Afin de bien comprendre l'importance écologique de l'Aqueduc de la Dhuis, voici quelques extraits du Diagnostic du territoire des coteaux de l’Aulnoye - Septembre 2007 réalisé pour l'Agence des Espaces Verts d'Ile de France :

L’aqueduc de la Dhuis est inclus au réseau Natura 2000 (ZPS - zones de protection spéciale). Il est une entité écologique à part entière. Le chemin de la Dhuis constitue une continuité verte qui traverse l’ensemble de la zone étudiée et permet de maintenir un lien fonctionnel pour de nombreuses espèces.

Enfin, le massif de l’Aulnoye n’est pas isolé au sein de la trame urbaine. Des continuités écologiques existent à l’est vers les espaces agricoles et boisés de la Seine-et-Marne. Le maintien de ces continuités est indispensable à la survie du massif de l’Aulnoye en tant que zone d’intérêt écologique majeure...

Les continuités écologiques existantes (promenade de la Dhuis notamment, continuités vers la plaine du pin) indispensables au maintien des échanges biologiques.

Pour dire non à la destruction de l’aqueduc de la Dhuis, une pétition a été mise en ligne sur le site :

PeticaoPublicaLogo.fr.gif

http://www.petitionpublique.fr/?pi=dhuis

Liste des signataires