Afin de répondre à notre article sur le "rejet" d'une motion visant à protéger l'aqueduc de la Dhuis : Aqueduc de la Dhuis : la Présidence du CG77 refuse de s'opposer à la vente de l'Aqueduc

Le Conseil Général de Seine-et-Marne (CG77) a décidé en urgence de publier un communiqué de presse. Ils déplorent, nous citons :

"Les accusations portées sur le rôle du Conseil général dans cette affaire, qui ne se serait pas opposé à ce projet de cession, sont donc mensongères et sans fondement."

Voici donc ce communiqué de presse (Cliquer sur l'image pour l'afficher) :

CG77_Mise_au_Point_Dhuys.jpg

Dhuis_Marne_02112011.jpg

Article de La Marne associé.

Nous nous félicitons que le CG77 commence à prendre au sérieux la sauvegarde de la trame verte de l'Est Francilien.

Le CG77 se targue d'être l'artisan unique du retrait de la délibération au vote du conseil de Paris du 17 octobre dernier. Le Groupe EELV de Paris et le Parti de Gauche s'associent pourtant fortement au succès de cette première décision.

Maintenant, le Cabinet de la Mairie de Paris est dans l'attente d'un avis du CG77 afin de décider s'il va remettre ou non la délibération de la cession de parcelles de l'aqueduc de la Dhuis à la société BP Placo - Placoplâtre (société du groupe Saint-Gobain).

Dans le communiqué, le CG77 met en avant un Plan d'Intérêt Général (PIG) pour expliquer une certaine forme d'impuissance. Nous le citons :

Il est donc parfaitement faux de prétendre que le Conseil général pourrait, de sa seule initiative, empêcher la poursuite d’un tel projet.

Faudrait il que ce PIG soit encore valide ? Faudrait il encore que ce PIG, si tant est qu'il soit encore en vigueur, condamne l'aqueduc de la Dhuis à disparaitre.

Ce Plan d'Intérêt Général (PIG) a été signé par le Préfet de Seine-et-Marne en Janvier 2007. D'une durée initiale de 3ans, ce PIG semble avoir expiré depuis Janvier 2010.

De surcroît, ce PIG, si tant est qu'il soit encore en vigueur, protège très clairement l'Aqueduc de la Dhuis.

De plus, son périmètre était assez limité et n’intégrait qu'un nombre très réduit de parcelles de l'aqueduc de la Dhuis.

La page 8 du PIG précise : "La conservation et la poursuite des aménagements mettant en œuvre la liaison verte constituée par l'Aqueduc de la Dhuis"

La Page 11 du PIG : "le franchissement des routes RD105 ou de l'aqueduc de la Dhuis. La création des ouvrages permettant de relier les exploitations (passages soutterrains ou aériens) pourra induire des perturbations temporaires de ces réseaux."

Le périmètre du PIG était très limité et très loin d’englober la majorité des parcelles que BP Placo - Placoplâtre désire acheter.

Nous ne voyons donc pas ce qui peut empêcher le CG77 de voter une motion demandant que la coulée verte de l'aqueduc de la Dhuis soit sauvée de la destruction. Ainsi, nous demandons au CG77 de prendre ses responsabilités lors du prochain conseil prévu pour le 25 Novembre prochain.