Lundi 17 Octobre 2011, lors d'une réunion du conseil général de Seine et Marne (CG77), des élus ont sollicité la présidence du conseil afin d'étudier le vote d'une motion s'opposant à la vente d'une partie de l'Aqueduc de la Dhuis à la société BP Placo (Filliale du groupe Saint-Gobain).

Dhuis_LePin_15102011_Web.jpg

L'Aqueduc de la Dhuis que certains veulent détruire.

Cette motion a été présentée par Arnaud de Belenet (UMP) en sa qualité de conseiller général du canton de Thorigny-sur-Marne.

Il convient de signaler que les conseillers généraux (PS) suivants ont signé la pétition NON à la Destruction de l'Aqueduc de la Dhuis.

Cette proposition de motion allait pourtant dans le sens de notre pétition et la motion votée à l'unanimité du Conseil d'Administration d'Ile de France Environnement (Fédération des 400 associations de protection de l'Environnement d'Ile de France.

CP-IDFE-Aqueduc-Dhuis_11.10.2011_01

Lien vers le communiqué/motion IDFE.

A notre plus grande surprise, la présidence assurée par Mr Vincent Eblé (PS) et son premier vice-président Mr Jean Dey (EELV) ont "reporté" l'adoption de cette motion au prétexte qu'il n'y avait pas de mesure d'urgence.

Cette réaction est particulièrement surprenante, en effet, Mr Jean Dey (EELV), en tant que premier vice-président du CG77 en charge de l'environnement s'était engagé auprès des associations à s'opposer de toutes ses forces à la vente des terrains à BP Placo (Filliale du groupe Saint-Gobain).

Arnaud de Belenet (UMP) en sa qualité de conseiller général du canton de Thorigny-sur-Marne désire donc représenter une motion lors de la prochaine réunion du Conseil Général prévue pour le 25/11/2011. Nous espérons que la Présidence du CG77 saura cette fois ci répondre favorablement à la sauvegarde de l'Aqueduc de la Dhuis.

Article du Parisien : La vente de l’aqueduc fait débat

Edition Abonnés - Seine-et-Marne Sud 18.10.2011, 07h00

L’avenir de l’aqueduc de la Dhuis entre Le Pin et Claye-Souilly a fait débat hier matin au conseil général. Les élus de droite de l’union pour la Seine-et-Marne (USM) ont sollicité l’examen en urgence d’une motion pour s’opposer au projet de vente d’une partie de l’ouvrage et des terrains afférents à la société Placoplatre.

Le président (PS) du conseil général, Vincent Eblé, a estimé que cette « démarche opportuniste » n’était pas justifiée puisqu’il avait obtenu le report de l’examen d’une convention entre la Ville de Paris, propriétaire de l’aqueduc, et Placoplatre.

sfdsf

Article de la Marne du 26/10/2011 :

Dhuis_Marne_Article_26102011