Gagny_11092010_cavage1eremasse.jpg

Par la délibération du 30 juin 2008 le conseil municipal de Gagny a adopté une modification du Plan d'Occupation des Sols de 1992 en vue de la réalisation d'un gymnase dans la carrière de l'Est.

Ce projet localisé dans la Zone Naturelle d'Intérêt Écologique :

  • montrait clairement la volonté d'urbaniser l'un des plus hauts lieux de la biodiversité en région Ile de France
  • allait détruire des espèces naturelles rares et protégées (Conocéphales gracieux, Mantes religieuses, Epiaires droites, Tétraglonoble siliqueux, Carabes chagrinés, Coqueret, Rhinanthe à crête de coq, Lin cathartique, etc...)
  • allaient anéantir 2 pelouses calcaro-marneuses qui sont définit comme des habitats naturels prioritaires en Europe
  • De plus, la municipalité de GAGNY désirait construire le gymnase sous des lignes à haute tension et dans une zone aux aléas forts de mouvement de terrains. Il en allait donc également de la santé et de la sécurité des jeunes gabiniens.

Les associations de Gagny Environnement, les Amis Naturalistes du Coteau d'Avron (ANCA) et les Abbesses de Gagny-Chelles ont contesté cette décision dans un premier temps par un recours gracieux puis, suite au refus implicite, par un recours déposé le 28 janvier 2009 au Tribunal Administratif de Montreuil.

Le tribunal dans son jugement du 18 novembre 2010 annule l’arrêté de la commune de Gagny et donne raison aux associations. La municipalité de Gagny est également condamné à payer une somme 1500€ aux associations.

Voir le résultat du jugement : 2010_11_18_jugement_POSgymnase.pdf

Pour suivre nos différents articles sur le sujet : veuillez cliquer ici.