***Suite au courrier en retour, du Maire de Gagny, daté du 15 février 2010, cet article initialement paru le 28 Janvier 2010 a été mis à jour.

Courant Janvier 2010, nous avons découvert l'apport de déchets massifs dans la carrière Saint-Pierre de Gagny. Nous pensions ces pratiques d'un autre temps (la carrière Saint-Pierre a connu bien des outrages dans les années 60), mais force de constater que celles-ci perdurent et s'intensifient ces derniers temps.

Nous avons donc découvert des points de déversement multiples dans la carrière de l'Est, manifestement réalisés avec des engins motorisés. Ces déchargements sont réalisés sur des terrains privés. Nous doutons très fortement que les propriétaires puissent avoir autorisé de tels agissements.

Fait particulièrement troublant, les apports récents sont cerclés de traces de tracteurs menant toutes à une voie d'accès dérobée du centre d'apport volontaire de la ville. Cet accès donne directement dans la carrière Saint-Pierre.

Les plus fortes concentrations d'apports récents sont situées aux abords directs de cette issue (en dehors des propriétés communales). Il est donc possible d'y trouver des structures métalliques en provenance des décorations de la ville, des carcasses de voitures, des arbres tronçonnés, des amas de gravats et de tout venant "frais". On retrouve ces mêmes types de déchets dans la continuité de tous les chemins qui partent de cet accès.

Ces déchets sont des mêmes types que ceux collectés par le centre d'apport volontaire.

Il convient de préciser qu'il est particulièrement difficile d'accéder à la carrière par la voirie Gabinienne et Chelloise. En effet, les anciens accès sont bouchés par de profonds fossés et des remparts de remblais.

Au regard de l'importance des déchets et des méthodes de déchargement utilisés, il nous est particulièrement difficile d'imaginer qu'ils ont été amené sans engin motorisé ou à dos d'homme. Précision importante, les accès Gabiniens à la carrière sont surveillés à l'aide d'une caméra particulièrement bien placée.

La RTE, pour entretenir la végétation sous les lignes à Haute Tension, utilise l'accès du centre d'apport volontaire pour entrer dans la carrière car elle estime cela trop difficile depuis la voirie.

Voici un exemple de tarifs de recyclage des déchets en région Ile de France (Prix au M3) :

  • Inertes\Gravats : 80,00 €
  • Ferrailles : 5,00 €
  • Déchets verts : 10,00 €
  • Souches et troncs : 15,00 €
  • Tout venant : 40,00 €
  • Cartons : 1,50 €
  • Bois : 7,00 €

Avec les dépôts récents et ceux que nous estimons de moins 10 ans, il pourrait s'agir de milliers de m3 de déchets divers.

Une question s'élève : Quelles sont les origines de ces déchets ?

gagny_decharge_1.jpg

Ici une centaine de m3 de gravats : impossible à transporter sans engin.

gagny_decharge_4.jpg

Au premier plan, voyez les imposants amas de déchets qui bordent le centre d'apport volontaire.

gagny_decharge_7.jpg

Des dizaines d'amas de tout venant.

remblais_carriere_2.jpg

Des gravats encore et toujours.

gagny_decharge_15.jpg

Encore et toujours...

gagny_decharge_11.jpg

Des restes issus des travaux de réfection de la voirie municipale.

gagny_decharge_9.jpg

Des tas de déchets verts mêlés à du tout venant.

gagny_decharge_6.jpg

Des restes d'arbres abattus mélangés aux ordures ménagères et à des débris en tout genre

gagny_decharge_5.jpg

Des amas de déchets carbonisés

gagny_decharge_12.jpg

Des restes des décorations de la ville de Gagny

gagny_decharge_3.jpg

Traces de tracteurs dans la carrière.

gagny_desastre_dechetterie2.jpg

Les déchets situés en face de l'entrée du centre d'apport volontaire.

gagny_decharge_10.jpg

L'accès direct du centre d'apport volontaire à la carrière Saint-Pierre

Nous demandons au Maire de Gagny que l'intégralité des déchets déversés soit retirée du site. Nous lui demandons également de procéder à une enquête pour identifier les responsables et prendre les mesures qui s'imposent.

Les Amis Naturalistes des Coteaux d'Avron, Gagny Environnement et Les Abbesses de Gagny-Chelles ont co-signé, en date du Lundi 1 Février 2010, un courrier demandant au maire de Gagny de faire cesser ces agissements et d'entreprendre le retrait des déchets.

En date du 22 février 2010, nous avons réceptionné un courrier en retour rédigé par le Maire de Gagny. Nous avons donc mis à jour cet article, au regard des éléments tangibles qu'il a su porter à notre connaissance.