Par une rude journée d'hiver de l'année 2008, nous sommes allés à la rencontre la source oubliée de la côte Montguichet. Située dans la carrière Saint-Pierre à Gagny, derrière la piscine à mi-pente, cette source se transforme en ru l'hiver.

Source Montguichet

Son eau est si calcaire que ce ru temporaire pétrifie d'une gangue minéralisée tous les objets qu'il trouve sur passage (feuilles, petites branches, mousse ect.).

Source Montguichet

Source Montguichet

Dans l'eau de la source et du ru, il est possible d'y observer des Gammares. Ils sont du genre des crustacés, de l'ordre des amphipodes et vivent dans les eaux douces et propres. Ils pullulaient jusque dans les années 1960 dans la plupart des ruisseaux et petites rivières d'Europe, mais sont en forte régression sur une grande partie de leur aire naturelle de répartition. Plusieurs espèces de gammares sont considérées comme vulnérables ou en danger de disparition (ou peut-être déjà éteinte).

Gammare

Source : Wikipedia

Cette source et ce ru existe grâce à la couche de marne imperméable qui existe entre les 2 masses de Gypse de la carrière Saint-Pierre. Une couche de marne contient de l'argile. Elle devient donc imperméable en présence de l'eau car les grains d'argiles, qui l'a compose, absorbent l'eau et gonflent, d'où de possibles mouvements de terrains.

Voir également notre article sur Les cours d'eau disparus des Abbesses..

Source Montguichet

C'est sous une pluie verglaçante et une température proche du zéro, que nous avons pris pour vous ces quelques clichés du dernier cours d'eau à ciel ouvert de la ville de Gagny et l'un des derniers de la Seine Saint-Denis.

Source Montguichet