Pour vous aider à comprendre les explications qui vont suivre, voici 2 cartes des cours d'eau des Abbesses avant et après la Révolution Française (suite à la création du canal du Chesnay).

A. Les cours d'eau des Abbesses avant la révolution française (Cliquer pour agrandir) :

Les cours d'eau des Abbesses avant la création du canal du Chesnay

Note : Nous n'avons pas réussi à ce jour à determiner le tracé du ru Saint-Roch avant la création du canal du chesnay, nous avons donc indiqué sur la carte ci-dessus uniquement le point approximatif de sa source.

A. Les cours d'eau des Abbesses après la révolution française et la création du canal du Chesnay (Cliquer pour agrandir) :

Les cours d'eau des Abbesses aprés la création du canal du Chesnay

Cadastre Napoléonien des Abbesses et du Chesnay de 1819-1849

Voici donc toutes les informations que nous avons collectées concernant le ru des Pissottes et sa déviation dans le canal du Chesnay à la fin du XVIIIème siècle. A l'origine, il se jetait dans la rivière des Dames** en passant par le ru des Ambles) :

Autrefois, le chemin rural dit ru Saint Roch était un cours d'eau à ciel ouvert nommé le canal du Chesnay. Il était utilisé par l'entreprise Polliet et Chausson, devenue aujourd'hui Saint Gobain Distribution pour le transport du plâtre dans des barques à fond plat jusqu'à son four à plâtre qui se trouvait à la pointe de Gournay (c'est de là que partaient les péniches remplies de plâtre en direction de Paris).

Usine Poliet-et-Chausson de la pointe de Gournay

Le ru des Pissottes et le canal du Chesnay ont été laissés à l'abandon, ceux-ci servaient alors de décharge pour les riverains. Le ru et le canal ont été canalisés en 1966 dans une buse recouverte de terre à 4 mètres de profondeur. Le ru des Pissottes prend sa source à la rue des Sources dans la commune de Chelles et va se jeter dans le canal du Chesnay qui, lui, se jette dans la Marne à la Pointe de Gournay."

Nous apprenons dans le l'ouvrage La seignerie de Chelles, ses fiefs, ses lieux-dits d'Annick Desthuilliers, que le ru des Pissottes était alimenté par le ru descendant de monfermeil et par les sources du Canton des Pissottes (actuellement la rue des Sources à Chelles). Il allait se jeter dans le ru des Ambles dans le zone des Abbesses (au niveau de l'actuelle avenue des Champs).

Après la Révolution Française, il fut détourné, comme le ru des Ambles, vers le canal du Chesnay.

Carte postale ancienne du rù des Pissottes

Le ru des Ambles séparait les territoires de Chelles et de Gagny et était alimenté par le ru des Pissottes et se jetait ensuite dans la rivière des Dames (au niveau de l'actuelle Avenue de Marengo à Chelles). Le ru des Ambles, après la Révolution Française, fut détourné de son lit pour rejoindre, comme le ru des Pissottes, le canal du Chesnay. Voir notre article sur La source du ru des Ambles qui est toujours visible dans l'actuel avenue des Champs.


La source du ru des Ambles

Le 6 mai 1792, la commune de Chelles abandonna au sieur Payen, propriétaire de la ferme du Chesnay, à titre de bail emphitéotique, 26 arpents de terres et les cours des eaux de la petite rivière de Chelles et des Pissottes. En échange, le sieur Payen était tenu d'entretenir les eaux circulant dans l'Abbaye. Il fit construire, sans la permission de la municipalité, une digue pour faire arriver dans son canal dit "du Chesnay" les eaux de Brou et du Grand Marais, ce qui a eut pour effet d'assécher les fossés qui passaient dans l'Abbaye de Chelles.

Source : "La seignerie de Chelles, ses fiefs, ses lieux-dits" d'Annick Desthuilliers, publication de la Société Archéologique et Historique de Chelles (1993-1994), p.187.

Le ru Saint-Roch a donc du être lui aussi redirigé vers le canal dit "du Chesnay" à la fin du XVIIIème siècle, alors qu'il devait traverser les Abbesses pour se jeter sans doute dans la rivière des Dames**, comme le ru des Ambles ou le ru des Pissottes.

Dans les années 60, le canal du Chesnay, le ru des Pissottes, la rivière des Dames et le ru des Ambles ont été busés sous 4 mètres de terre.

Regardez donc attentivement, cet extrait du plan du canton de la Grande Prairie de l'Ardenne dit aussi "Prairie des Pissottes" (Cliquez pour agrandir) :

Le marais des Pissottes

La rivière des Dames :

Item les dites religieuses ont rivière autour de chelles qui vient de la rivière de la Marne et passe par le milieu de Chelles et circuite les prairyes jusqu'au pont de la Forest, la pescherie de laquelle rivière appartient aux religieuses (...) Large d'environ 8 mètres et profonde de 2 mètres, la rivière était alimentée par les eaux du marais via le Sault du Crochet, le ru du Villvaudé (1200) tantôt appelé ru d'Aulnoy (1250) ru du Pin (1317) ou ru de Chantereine, n'étant pas capable d'acheminer toutes ses eaux directement jusqu'à la Marne; par la source de la Fontaine (1350), celle de la Folie, le Sault de Montfermeil, les sources de Pisselou (1246) ou des Pissottes, suivant leur débit, via les Grossaulx ou Sault de Gagny ou ru des Ambles (1350)... (...) A la révolution, pour améliorer le cheminement des eaux, le citoyen Payen creusa le ru des Ambles devenu le canal du Chesnay, aménagé avec une vanne au pont Vataron. (...)

Source : "La seignerie de Chelles, ses fiefs, ses lieux-dits" d'Annick Desthuilliers, publication de la Société Archéologique et Historique de Chelles (1993-1994), p.74.

Regardez donc attentivement, cet extrait du plan du canton de la Grande Prairie, vous comprendrez le cheminement souterrain de cette rivière dans notre quartier (Cliquez pour agrandir) :

La rivière des Dames

L'ancien lit du ru des Pissottes est encore visible à la fin de l'Avenue des Champs en remontant le petit chemin à gauche.

L'histoire des cours d'eau de Chelles et des Abbesses est assez complexe, nous avons donc réalisé un reportage Vidéo afin d'en simplifier la compréhénsion.

Les cours d'eau disparus des Abbesses
Bonus : Les réminiscences du Canal du Chesnay :

Réminiscences du Canal du Chesnay

Nous avons retrouvé les cartes postales d'époque suivantes (sur le ru des Pissottes et le canal du Chesnay) :

Gagny - Le ru des Pissottes. - Sous-bois - état époque contemporaine.

Gagny. - Le château du Chesnay vu du canal

Cliquer pour agrandir :

Gagny. - Le château du Chesnay vu du canal ; époque moderne. Gagny - Château de Chesnay ; époque moderne. Gagny - Le ru des Pissottes. - Sous-bois ; état époque contemporaine.

Carte postale ancienne du rù des PissottesCarte postale ancienne du ru des PissottesCarte postale du Canal du Chesnay