Les Abbesses de Gagny - Chelles

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 1 janvier 2014

Bonne année 2014

Bonne année 2014 à toutes et à tous.

Chelles- Montguichet : Renard Roux

Bonne année à toi, maître Goupil

Bonne année à toutes les formes de vie d'ici et d'ailleurs.

Bonne année aux hôtes qui les hébergent. Bonne année à l'unique anomalie qui les consument.

Bonne année aux derniers refuges des plus nombreux qui sauront repeupler le temps venu.

Bonne année aux apôtres de l'anthropocentrisme qui sauront bien se moquer de nos vœux.

Bonne année aux Homo Sapiens Demens qui ont compris qu'ils sont fous.

Bonne année à ceux qui ne le sauront jamais mais qui s'en sortent pas plus mal.

Bonne année aux naturalistes qui tentent de percer les secrets du vivant que l'on massacre, de ces espèces que l'on méprise au profit exclusif d'une seule.

Bonne année à celles et ceux qui ne veulent pas comprendre mais qui veulent se donner bonne conscience.

Bonne année à celles et ceux qui veulent paraître sans ne jamais rien devenir.

Montguichet_03032013_Epervier_02.jpg

Bonne année à vous les éperviers.

Bonne année aux consommateurs cannibales et ceux qui croient ne pas en être.

Bonne année aux enragés qui languissent dans l'attente d'un espoir.

Bonne année aux esclaves qui ne savent même plus où les clefs sont cachées.

Bonne année à celles et ceux qui viendront nous dévorer et à celles et ceux qui oseront partager.

IMG_0864.jpg

Bonne année à vous les écureuils

Bonne année à celles et ceux qui réinventent le passé tout en effaçant les preuves.

Bonne année aux aveugles qui gobent et aux voyants qui se laissent tenter.

Bonne année aux parias, aux incorrects et aux gens qui ont le plaisir frondeur d'essayer de vivre en marge.

Bonne année aux puissants, aux lobbies, à tous les réseaux d'influence qui tiennent fermement la barre du bateau ivre.

Bonne année à celles et ceux qui sont en quête de leur excellence.

Bonne année à celles et ceux qui se complaisent dans la médiocrité et qui jouissent à se rouler dans la fange.

Bonne année à celles et ceux qui croient faire le bonheur des gens dont ils n'ont que faire.

Bonne année à celles qui donnent la vie, bonne année à ceux qui la consomment.

Bonne année à vous, qui que vous soyez.

Christophe Nédélec, Président de l'association des Abbesses de Gagny-Chelles

dimanche 3 février 2013

Le Film Documentaire "La Reine Malade"

Ce week-end, nous avons visualisé un film documentaire naturaliste québecois absolument exceptionnel.

La reine malade de Pascal Sanchez.

La-Reine-malade.jpg

Canada – 2010 – 89’58” Réalisateur : Pascal Sanchez Site internet : La reine malade

Synopsis :

''Sur un territoire lointain des Hautes-Laurentides au Québec, Anicet Desrochers travaille à recueillir du miel dans ses ruches. Depuis quelques années, il est inquiet. Les abeilles, ces insectes indispensables à l’équilibre de l’écosystème meurent par millions sans que personne ne comprenne exactement pourquoi.

familleanicet.jpg

Miels d'Anicet

Quelles sont les causes de cet effondrement ? L'utilisation abusive de pesticides ? Les monocultures ? Les nouvelles molécules introduites par les grands groupes industriels ? L'abeille est au coeur d'une hécatombe mondialisée : Amérique, Europe, Asie, tous les continents sont touchés.

La Reine malade raconte l’histoire inspirante d'un apiculteur qui tente d'abord de vivre de son métier. Bien ancré dans son coin de pays, il rêve d’une apiculture durable, d’un autre lien avec la nature et la façon d'en vivre. Alors que nombre de grands producteurs connaissent d'importantes difficultés, Anicet Desrochers travaille à faire la preuve par l’exemple que d’autres modèles agricoles sont possibles. Mais sera-t-il seulement capable de traverser la crise actuelle ?''

Notre critique du Film

Note - 10/10

Nous avons ressenti une émotion insoupçonnée en regardant ce film. Au delà de ce que nous savons déjà sur la disparition des abeilles, il y a dans ce film, l'âme de ceux qui tentent de s'harmoniser avec le vivant avec son lot de paradoxes et d'angoisses. Tenter d'entrer en communion avec des insectes est une aventure incroyable. Une épopée dangereuse, riche et intense qui mène au merveilleux de la vie, à l'essence même de l'existence. Car du haut de notre anthropocentrisme hautain, nous ne reconnaissons plus la valeur du vivant dont nous sommes issus. Tels des êtres aveugles, nous avançons "gaiement" vers l'anéantissement total de notre animalité. Ce film est exceptionnel, il est pour nous l'un des meilleurs documentaires naturalistes dont nous avons connaissance. Absolument Indispensable.

Cette histoire, c’est NOTRE histoire…Notre réalité à ma famille, à mon métier, à l’ensemble du monde apicole. – Anicet Desrochers

Une fragile histoire d’amour entre un homme et ses reines qui évoque, avec douceur, cette cohérence que les humains cherchent à trouver… – Laure Waridel, écosociologue et co-fondatrice d’Équiterre.

Voir la bande annonce du film :

Il est possible de se procurer le DVD du Film auprès des Anicets ou chez NICOMIEL.